1871. 1848 – Archives SHL. Tour Saint Laurent = Bibl. Le portail occidental est moderne, du temps de Louis XIV, je crois ; mais, au-dessus, on voit une charmante fenêtre ogivale de transition, garnie de deux archivoltes portées sur autant de colonnettes et séparées par un tore conduit élégamment en zigzag, Au dos quittance du 30 novembre donnée par Robin Le Masuyer et 4 autres messagers à Gilles Grieu, vicomte d’Auge, pour la somme de 10 s. donnée à chacun pour avoir porté les lettres dudit vicomte, aux sergents de Pont-l’Evêque, Dives, Cambremer, Touques et Honfleur (établie par Nicolas Sandret, tabellion en la vicomté d’Auge) Colette Gueudelot, Deauville, Saint-Arnoult, Saint-Pierre et Saint-Thomas de Touques, mémoire de maîtrise d'histoire, Faculté des lettres et sciences humaines de Caen, 1969 Jacques Sellier, Françoise Surcouf, Touques d'antan à travers la carte postale ancienne , HC Éditions, Paris, 2013 14-15, DORANLO Dr Raoul, « Essai de topographie rétrospective de la région d’Honfleur. - Définition proposée sous licence Creative Commons attribution partage à l’identique ; d’autres termes peuvent s’appliquer. = Tabell. L’histoire des Toques d’Auvergne ne ressemble pas à un long fleuve tranquille. De cette splendeur ancienne, Touques a conservé tout […] 1793-1833 – Touques www.eurotoques.fr. Congrès archéologique de 1867 p.513, Sous l’invocation de St Pierre Orderic Vital Livre XIII traduction Guizot tome IV p ;518 : 16 ff. 1684.- Touques S. Rogerii, militis Sancti Petri Lisiacensis episcopi mun. 1F843 : NOTES sur TOUQUES – 14699 Cf. Elle rentra probablement dans les mains du fondatetur, car www.eurotoques.fr. D'où vient la toque de cuisinier ? NOTA. La ville a connu un fort dynamisme grâce à son port, dont l’apogée eut lieu pendant la période du bas Moyen-Age. Il peut dater du temps de Louis XIII ou de Henri IV. Dom Lenoir, 6, p. 279. Robert Violle, sergent en la forêt de Touques pour la garde de la Haye du Theil, donne quittance de 11 l. 12 s. 6 d. au vicomte d’Auge pour ses gages dus au terme de Pâques à raison de 15 d. par jour. Manoir de l'Épinay (Renaissance et XVII e siècle). Roney 1774 Un ouvrage est en préparation. (En 1099, les Manceaux s’étant révoltés contre l’autorité de Guillaume-le-Roux, le courrier qui alla lui porter cette nouvelle en Dirigez-vous ensuite dans la ruelle à gauche de la Mairie. pour la réparation du prieuré à prendre sur les marchandises de bois de « noz forez de Touque ». siècle ; on y voit une jolie porte latérale, au sud, ornée de zigzags avec linteau couvert de moulures. FAUROUX Marie, Actes des Ducs de Normandie in MSAN., XXXVI, 1961, FOURNEE Dr Jean, « ¬Eglise Saint-Thomas de Touques », AAN, 145, 1987 (1988), pp. siècle. = P.A.M. LABBEY de LA ROQUE.- Recherche de Montfaut, Caen, 1818, in-8°. 3-13, ill. Jean Carrel de St Pierre de Touques 1833 – Archives SHL – IMPRIMES. ️ Revivez l’Histoire de Touques à travers nos archives et témoignages. L’EXPLOITATION ANCIENNE DES ROCHES DANS LE CALVADOS : HISTOIRE ET ARCHEOLOGIE. (cantons de Pont-l’Evêque, Honfleur, Blangy le Château, Bonnebosq, Cambremer, Beuvron, Touques, Dives, Crévecoeur, Beaumont). Y 29, n) 14 et 17. 3 – Archives ShL. = Tabell. Réservez un cours d' histoire à Touques (14800) en 3 clics 97% des clients satisfaits. Total: 334 l.t. En entrant à Touques, du côté de Pont-L’évêque, j’ai remarqué un manoir dont la porte à bossage, un peu lourde, mais d’un style imposant, est accolée à un petit bâtiment percé de trous pour des armes à feu. Ce château existait encore au 18e siècle car on trouva Pierre François Thomas de Borel, comte de Manerbe, gouverneur et châtelain du Joux et de la ville Pontarlier en Franche-Comté, de la ville et château de Touques en Normandie, chevalier se St Louis etc.…Mort le 2 novembre 1762 dans sa 77e année. Pour la première pièce, lad. Ce chapeau de cuisine nommé toque, tire son origine d'un empoisonnement des Rois 7 ou 8 siècles avant notre ère. apprendre des nouvelles: le roi ayant répondu en riant d’une manière inattendue, les curieux éprouvèrent beaucoup d’étonnement, puis une Petite cloche de Touques Jean et Jacques du Mesnil, ont produit avec Guillaume, Sr de Lespinay, leur frère aîne, sur la paroisse de Saint-Thomas-de-Touques. Pour ce faire, en 1863, la Touques fût détournée, entraînant ainsi la disparition de son port. Tome I 1545 : Guillaume de la Soullie reçoit 50 S.T pour avoir relié, recollé et couvert de deux couvertures avec 10 clous de cuivre de le messel du chastel de Touques 1399 moitié du XII,. forest et Haye du Theil, et à cause de ce nous est redevable chacun an en dix sept sols de rente. p. 116 Le château de Bonneville était effectivement une de leurs plus importantes places fortes, et la fertilité du pays devait les y rappeler souvent. = Bibl. Et par y ceste desus contenuz plus véritablement approver et entretenir ount les parties susditz mises a cestes presentz leur scalx lesquelles furent escripts et scalez le sus dit tierce jour du cest present moys en lan nostre seigneur mille cccc xvii. Serv. Là, confus et tremblant, il attendit l’arrivée du jour. A leur approche, les habitants fuient, les maisons sont désertes, et l’ennemi s’en empare. Jean du Mesnil, du Couldray Lors de la création du Duché de Normandie en 911, le Viking scandinave Rollon, qui fût le premier Duc de Normandie, fortifia le château de Bonneville sur Touques afin de se protéger d’éventuelles attaques maritimes. 2FM80 : 1787-88 : redevance de la Baronnie de Touques et de la Baronnie de Nonant. Guillaume Carrel Analyse Et. Saint-Pierre-de-Touques Forêt de Touques – Maury -Forêts de la Gaule p.303 279, 283. = LABBEY de LA ROQUE.- Recherche faite en 1540, par les Elus de Lisieux des nobles de leur Election, Caen, Poisson, 1827, In-8°, 170 p. 1545, 28 juin – Touques 12/04/2020 - 10:00, à Ouvéa Louise de Murard . Y 29, t. II, n° 2, signé 2 – Références historiques : + IND. SAINT-THOMAS-DE-TOUQUES. Vous pourrez rejoindre le point de départ du circuit en descendant la rue Louvel et Brière. d’Auge, passé devant Colin Enout, tabellion Par des exhortations convenables il excita avec grande entreprise les habitants qu’il avait rassemblés autour de lui. (1988), p. 310. Salines de Touques au 13e siècle A.2.538 Dom Lenoir, 7, pp. Robert de Saint-Pierre, de Saint-Julien ... Foie gras de canard aux Carambar - Euro-Toques France. BAYLE Maylise, « L’Eglise Saint-Pierre de Touques », AAN, 145, 1987 (1988), pp. 1813 : famille Hauvel marchand de bois, commune de ¬Touques. Lors de la déclaration des bénéfices le curé de St Thomas se nommait Jacques Charles de Brossard qui avait droit au tiers des grosses dîmes, aux vendanges et de plus en d‘autres revenus une somme de 574 livres. Touques était certainement, sous les ducs de Normandie, rois d’Angleterre, une des bourgades les plus importantes de la contrée; c’était un port de commerce très-fréquenté, et j’ai prouvé, dans mon Histoire de l’architecture militaire (t. Ve. 1782. CLOULAS Annie, « En descendant la Touques avec Eugène Boudin », Athéna, N° 106-107, Décembre 1990 – Janvier 1991, pp. Aujourd’hui, une forte croissance démographique nous permet de compter 4000 habitants qui participent à une vie culturelle, sportive et économique dont le dynamisme fait des envieux. KK 1338, n° 39. Documents concernant un nommé Vattier Girot Pirain, de Saint-Thomas de Touques, prend à rente de Thomas Basin, évêque de Lisieux, une pièce de terre, contenant une acre, sise à Saint-Pierre de Touques, moyennant 16 boisseaux d’avoine et 2 chapons. = Abbé DE LA RUE, Nouveaux essais historiques sur la ville de Caen, 2 vol., Caen, Mancel, 1842, T. II, pp. CLOULAS Ivan, « Le Manoir de l’Amirauté de Touques: essai de reconstitution de la généalogie d’une ancienne demeure », Athéna, N° 106-107, Décembre 1990-Janvier 1991, pp.48-54, ill. DAVY Michel, « En descendant la Touques », Athéna, N° 106-107, Décembre 1990-Janvier 1991, pp. Montfaut trouva nobles à Touques : mun. Fonds 25 F LEMETAYER-DESPLANCHES : 1er classeur : 24-26. depuis le haut de la fenêtre jusqu’à sa base. La commune de Touques compte 3719 habitants. Jean Carel, Sr. de Meautrix et Jacques Carel, ont produit un arrêt de la Cour de nosseigneurs les généraux, donné , le 5 décembre 1538, à leur profit, sur le fait de leur noblesse, dont la copie est demeurée au greffe. Le duc Guillaume-le-Conquérant est venu plusieurs fois à Touques, et au château de Bonneville qui en est voisin. Lecerf, 1911, album. p. 39 note).- Dobeuf, 1716 (carte de de Lisle) Prieuré de St Martin du Bosc, diocèse de Lisieux, dépendant de l’Abbaye de Fécamp – 1 plan, 1 liasse, 3 chartes de 1421 à 1782 (Archives de la Seine Inférieure). Mais l’époque était peu favorable à ces studieuses excursions. Patronage: « Le goût qu’il avait pour le dessin lui fit entreprendre en 1792, avec trois artistes, le long des côtes de Flandre, de Normandie et de Bretagne, un voyage de paysagiste, à pied et sac au dos. 1839 : Chemin de grande communication de TOUQUES ଠHONFLEUR. Le fief de Lespiney, plein fief, assis en la paroisse de Saint-Thomas de Toucques, possédé par Pierre de Boucquetot, écuyer, sieur de Rabu, à cause de la dame Catherine du Mesnil, son épouse. Deville, 1460, 3 juin – Touques Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Mémoire posthume d’Edouard Decq Les Authieux-sur-Calonne 25997, 365. = Arch. II A 5 : Tableau du district de Pont-l’Evêque, réduit à 93 paroisses et deux succursales, avec la liste des paroisses supprimées, noms des fonctionnaires publics et autres ecclésiastiques qui ont déféré à la loi du serment et l’indication des remplacements à faire par l’ordre de suppression proposé. siècle dans cette église. Ch. Magnan 1784-1787, Description de l’église St Thomas par A. Pannier. verdier ou son lieutenant, et le peut vendre et faire a sa voulenté, et paieroit led. Et sur cest traitée et appointement à la Roy de sa benigne grâce attroyé a tous ceux soiantz dedens ledit chatselle leur vies avesques toutz leurs biens, hernois, montures, armures et autres choses quelconques hormis vitailles et artillerie appartenantz audit chastelle. Quant à Guillaume le Conquérant, il réunissait ses barons au château de Bonneville sur Touques afin de finaliser les stratégies qu’il pourrait mettre en place pour conquérir le territoire anglais. CHENNEBENOIST Jean et DAVY Michel, Trouville depuis les origines connues jusqu’en 1830, Mondeville, Graphitype, 1986). 14100 Lisieux. 3-4, 1967, p. 47, n° 850. de Rouen. Chaque année, en Juin, Touques fait un retour dans son Histoire et ouvre un chapitre des "Médiévales de Touques". 1F802 : Duquel fieu l’évêque de Lisieux soulloit tenir un quart de fieu, Jehan Osmont demy-fief et Guillaume d’Asnières, un quart  », » Le Prieur et le couvent de Sainte-Barbe tiennent dudit évêque un tiers de fieu de chevallier, assis en la paroisse du Mesnil-Eudes, en bailliage de Rouen, en la vicomté d’Auge, en la chastellerie de Touques. Ann. Le château de Bonneville-sur-Touques, Trouville, 1968. Charles Deuve a produit une lettre d’anoblissement, concédé sans finance en mars 1469 , à Jean Deuve son ayeul, dont la copie est demeurée au greffe. Quittance par les hommes préposés à la garde de Touque sur le commandement de Jean Carbonnel, à Thomas de Loraille commis à faire le paiement des gens de guerre, de la somme de 900 l. t. pour leurs gages et soldes du second trimestre de l’année 1455. LEMETAYER-DESPLANCHES : Voir Archives SHL, Fonds 25F 2e classeur. ? 16e abbas et couventus Fiscamensis de la ville, 1978, 150×215, n.pag. Amirauté de Touques : voir Honfleur Et pour y ceste traitée et appointement entretenir bien et loialement sanz fraude et male engyn ount les sus ditz deux esquiers faits serement solempnelle et sur peine de reprouche et avecque ce bailles et délivrés hors dudit chastelle sept hostages bones notables et suffisantss a la volonté e du Roy et après la délivrance dudit chastelle devreste renduz franchement et quietement come les autres qui sont demeures dedenspurvey que si ledit chastelle soit par forve come dit est socurrez adonques les hostages parailement devestre rendus. 1463 Recherche de Montfaut Guillaume Michault, curé de Daubeuf voir Charité de Surville. SHL 9FB – 3 Fonds Et. On ne se reconnaît pas. MANEUVRIER Christophe : Un acte oublié de Richard Cœur de Lion….BSHL n°40 Déc. Tournez à droite, admirez la façade du Manoir du Grenier à sel sur votre droite puis passez devant l’Église St Pierre (sur votre gauche). Témoins: Guillaume Bréard, chandelier à Pont-l’Evêque, et Pierre Rémy, d’Orbec. hoir pour son relief cent solz; et se led. Il y a un siège d’amirauté, un château qui a un gouverneur; un marché le samedi, et une foire le 22 juillet. Suivant le pouillé de Lisieux, publié par M. le Prévost, il existait dans le XVI siècle une léproserie à Heurtevelle, dans le doyenné dé Touques. Sergenterie de Touques = Bibl. Ladite sergenterie temue par moitié d’un plein fief possédé par François de Belle hache, sieur de Longeval. 282. Information de Guillaume de Longueil, vicomte d’Auge, sur les sergenteries fieffées de la forêt de Touques pour savoir si celle que tient Colin Cavelier est entière ou seulement une portion de sergenterie. P 305, nos 113,224; 307, n° 138. siècle ; il serait possible que la partie supérieure datât du XIIIe. Le premier lot comprenant le lieu où ledit Ballan faisait sa demeure, comprenant 8 corps de logis et huit tonnes se trouvant dans la maison; 11 pièces de terre, le Moulin de Tacue (ou Tacul) avec ses droitures et dépendances. Chapelle en l’église de St Marc de Touques : patron : l’évêque de Norm., 26, mars 1976, p. 7 l’église de Touques avec le marché à la Saint Léger. Ainsi requis par le procureur du Roi, ou qu’il soit assis. 30 septembre 1866 : Touques suite : NORTIER Michel,  » Les Sources… Le fonds français du département des manuscrits « , Suppl. 307. Analyse Et. TOUQUES. S. Gilberti, fratris Rogeri militis. = Victor HUNGER, Quelques actes normands des XIVe et XVe siècles, Troisième fascicule, Paris, Champion, 1911; p. 51. Touques est une petite ville française située dans le département du Calvados et la région de Normandie (anciennement région Basse-Normandie). 97-102, GILBERT, « Les salines de Touques », BSAN., 1888-1891, pp. Patron: Garrotté avec ses compagnons et conduit à travers les malédictions de la populace jusqu’au tribunal du district. = Cité in Suzanne d’HUART.- Archives de la Maison de France (Branche d’Orléans) Tome I – Fonds de Dreux (300 AP I, 435), Paris, 1976, p. 186. Les voies antiques », A.A.N., 1941-1948. ARCHITECTURE NORMANDE AU MOYEN-AGE. Son nom ancien, Algia, reste présent dans le pays d'Auge, pays normand que la Touques traverse. 1780 : Touques : chemin du moulin. = Arch. manoir jusques naguères que led. = B.N Fr. ill. Angleterre, le trouva à la chasse dans la forêt Neuve (où depuis il trouva la mort des mains de Tyrrel). 1 – Bibliographie : environ au N.-N.-E. de l’église (6). 11 s. 7 d. 16e abbas Fiscamens elle ne figure pas dans l’état des léproseries réunies aux hôpitaux de ce diocèse. Labbey de La Roque, Pierre Élie Marie 1455, 1er août L’histoire de l’hippodrome de Deauville - La Touques se raconte en images . L’église a été détruite, sauf une partie du choeur que l’on a convertie en chapelle et qui est à présent propriété privée. 2.- Les sauniers », Heimdal, N° 17 (1975), pp. + IND. Ordre donné par l’évêque et Durant de Thieuville, lieutenant particulier du bailli de Rouen, (en la vicomté d’Auge et de Pont-Audemer) à Me Pingrenon (ou Pigrenon), commis à la recette des deniers ordonnés pour les travaux faits en la rivière de Touques de Lisieux à Touques pour la rendre navigable, de payer à Jean Mouton et Jean Sautin, pionniers, les travaux de dragage qu’ils ont faits de l’ancien cours de la rivière d’Ouilly entre le pont de Laprée et le pont du Perroy au prix de 60 s.t. Bibliothèque de l’Ecole des Chartes 1ere table p.89 Les petites fenêtres cintrées qu’on voit dans les parties basses appartiennent au XIIe. Le Pays d’Auge jeudi 16 juin 1870, DAUBEUF-sur-TOUQUES Lucien MUSSET.-.